Lauréats

Ketlyn Maitland-Blades

Ketlyn a été élevée à Cartierville. Alors qu’elle était étudiante, elle a reçu la bourse de citoyenneté Stephen Aismocoupoulos, puis un prix d’excellence Or de l’ancien Premier ministre canadien, l’honorable Pierre Elliot Trudeau, pour ses talents athlétiques.

Jeune adulte, elle a poursuivi ses études en gestion bancaire et en finances, avant de lancer sa carrière dans une des banques à charte les plus importantes du Canada. Dans le cadre de ses fonctions, elle s’est démarquée à plusieurs égards et est devenue la première directrice des ventes de valeurs mobilières noire d’une banque de Montréal. Elle obtint par la suite le poste de confiance de directrice des chambres fortes.

Keytlin, qui s’est démarquée au cours de nombreuses années par ses loyaux services de banquière et son dynamisme professionnel, est à la fois une fine négociatrice, une excellente communicatrice, une organisatrice efficace et une meneuse influente. Elle arrive aisément à tisser des liens avec tous les niveaux de la direction et elle est respectée tant par ses pairs que par ses supérieurs.

Elle siège actuellement au comité de direction et au conseil d’administration de trois organismes, entre autres à titre de membre de la direction d’une association de circonscription du Parti libéral.

Ketlyn continue de promouvoir et d’encourager l’interaction culturelle et la participation des enfants par le projet « Children of the World » qu’elle a lancé avec succès et présenté lors de la parade de l’édition 2016 de la Carifiesta. Grâce à elle, ce projet a été pendant 10 ans une véritable réussite auprès des communautés montréalaises.

La clé de son succès réside dans sa discipline inébranlable, l’unité de sa famille, son assiduité et dans le soutien qu’elle a reçu de piliers de la communauté, comme Mme Pelletier et M. Kipman, ainsi que du professeur Ruthven “Ron” Licorish, qui lui ont toujours apporté leur aide par une présence constante.

Bien que Ketlyn adore l’effervescence de son milieu de travail, elle a décidé, au cours des dernières années, de mettre de côté son horaire professionnel chargé pour travailler dans un milieu moins exigeant. Ce nouveau rythme lui a permis de se centrer sur de nouvelles priorités.