Mentions Spéciales

Église unie Union

Église unie Union – 1907-2017

Cent dix ans : un passé fier, un avenir brillant!

“On racontera à la génération à venir les hauts faits du Seigneur, sa puissance et les prodiges qu’il accomplit.” Psaume 78 : 4

 

Depuis plus d’un siècle, l’église unie Union est la conscience sociale, le foyer culturel, le centre d’actions et d’activités communautaires ainsi que le havre artistique de la population noire immigrante ou native de Montréal.

En juillet 1907, un groupe de bagagistes noirs travaillant sur les trains ainsi que leurs épouses, fondatrices du Club des femmes de couleur de Montréal en 1902 (la plus vieille institution de femmes noires au Canada), convoquent une réunion. Ces hommes et ces femmes désirent pratiquer leur culte dans leur propre église et à leur manière, dans la dignité et l’égalité. Ils fondent ainsi l’église congrégationaliste Union, une institution religieuse inspirée par une foi et une base spirituelle fortes qui deviendra par la suite le centre de nombreuses activités communautaires. Cette institution locale de Montréal émet ses premiers balbutiements en tant que petite assemblée au sein de la communauté noire.

Après la Grande Guerre, la paroisse se stabilise, puis s’agrandit. Grâce à la ténacité d’individus et à de nouvelles organisations nées dans la paroisse, l’église peut endosser de nouveaux rôles à caractère social en fournissant de la nourriture, un toit, des lits d’hôpitaux et des lots de cimetière aux gens dans le besoin. Elle le fait tout en offrant répit et compassion à tous ceux et celles qui souffrent de discrimination.

La paroisse survit à la grande épidémie de grippe espagnole de 1918 pendant les années de service du révérend Arnold E. Gregory, grand défenseur du Mouvement de prohibition de l’Église congrégationaliste. Les circonstances forcent toutefois l’église à fermer ses portes pour une des rares fois de son histoire en octobre et novembre 1918.

L’église continue de se développer grâce au dévouement du Club des femmes de couleur et, ce, même pendant les périodes de la Grande Dépression et de la prohibition – deux événements qui divisèrent les communautés religieuses, mais qui eurent également pour effet de resserrer le tissu social de plusieurs communautés culturelles. Encore aujourd’hui, l’église unie Union et le Club des femmes de couleur ont pour objectif commun de servir la communauté.

Alors que partout au pays s’étend la pauvreté, les programmes artistiques et sociaux de la paroisse se développent. L’église devient le centre des arts de la scène. Le Club de joutes oratoires et d’art dramatique Excelsior, la Guilde de théâtre des Noirs, le Club d’art Phyllis Wheatly et le Centre communautaire des Noirs créent des programmes et des activités pour améliorer la santé physique, sociale et culturelle de la communauté. À travers son histoire et grâce au grand leadership des huit pasteurs aux talents immenses et d’origines variées qui s’y sont succédés, l’église unie Union a été une pionnière dans la diffusion de la culture de la diaspora africaine. Des militants de la paroisse mettent sur pied des programmes pour encourager les principes de justice, de liberté et d’égalité dans les domaines du travail, de l’éducation et de la culture. L’église joue un rôle de premier plan afin de promouvoir l’unité internationale des Noirs en soutenant la communication et la collaboration étroite des leaders noirs à travers le monde. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs honoré de leur présence la chaire de l’église Union, dont l’archevêque Desmond Tutu, M. Walter Sisulu et M. Nelson Mandela.

L’église Union fournit également plusieurs services culturels aux membres infirmes et vieillissants de sa communauté. Grâce à des comités comme celui des Femmes de l’Église Unie, le Club Pionnier et l’Association des hommes, l’église Union s’assure que ses membres aient tout le soutien disponible dans la communauté et préserve l’unité à l’intérieur de la zone qu’elle dessert avec les programmes substantiels du comité du Patrimoine. Ce comité parraine Kwanzaa, une foire alimentaire et culturelle, une nuit de cinéma pendant le Mois de l’histoire des Noirs ainsi qu’une semaine d’activités en juin. L’église Union tend la main aux immigrants et aux réfugiés et cherche des solutions pour la jeunesse désillusionnée et les travailleurs au chômage ou sous-employés qui ne peuvent exploiter leur plein potentiel. Dans les dernières années, l’église unie Union a été une des principales églises au sein de l’Église unie du Canada à prendre position quant à la déportation de réfugiés en offrant l’asile à plusieurs familles qui la demandaient.

Le Théâtre Black Theather Workshop est reconnu au pays comme une troupe contemporaine qui tire ses racines artistiques de la communauté montréalaise. Chaque année, en janvier, elle partage une expérience théâtrale ethnique et se joint à l’église unie Union pour commémorer la vie du Dr Martin Luther King Jr. Toujours dans la sphère culturelle, dès les années où le révérend Frank Gabourel et le rév. Dr Leicester Bigby étaient titulaires de la chaire, la musique a commencé à prendre une place de plus en plus importante. Elle passe d’un seul chœur à plusieurs chorales aux répertoires fort variés. Aujourd’hui, on retrouve la chorale du chœur, le chœur gospel de l’église unie Union, le chœur gospel des hommes et le chœur des jeunes qui chantent à tour de rôle aux célébrations du dimanche. Durant l’année, d’autres chorales se forment, dont celle des femmes pour la fête des Mères et celle des Pionniers pour le dimanche des Pionniers. À cet effet, l’église Union a adopté une devise : « Que la musique retentisse ».

L’église Union s’efforce de briser le plafond de verre qui a confiné les membres de la communauté noire aux échelons inférieurs de la société. Le programme « Outreach » de l’église unie Union, qui a pour objectif de mettre fin à ces inégalités, est un véritable modèle.

En plus du leadership vigoureux apporté par les pasteurs, l’église Union compte aussi plusieurs collaborateurs laïques qui apportent leur inspiration. L’église unie Union est certainement une puissante force spirituelle et communautaire. Son centenaire se doit d’être gravé dans les cœurs et les âmes des gens autour du monde en tant que symbole d’espoir et de progrès basé sur la foi.

 

Préparé par : The Union United Church (comité de communication)

Présidente: Sheron Edey

Texte : Nancy MacKenzie