Ben Marc Diendéré

Vues d'Afrique est fier d'avoir contribué à l'ouverture sur le monde et la diversité et ainsi de favoriser une meilleure connaissance mutuelle et la bonne entente au sein de la société, heureux d'avoir participé, avec une dizaine d'organismes à la création à Montréal, en 1992, de la Table de concertation du Mois de l'Histoire des Noirs.

 

Un mot de Ben Marc Diendéré

Je suis un fan de Vues d’Afrique depuis un quart de siècle.

Ce festival avait 10 ans quand je suis arrivé à Montréal, Il en a aujourd’hui trente-cinq et fière allure.

D’aussi loin que je me souvienne, ce festival international de cinéma africain et créole a été partie prenante de mon compas identitaire ici.

D’abord étudiant, Vues d’Afrique est l’un des rares évènements qui a fait le pont entre mon pays d’origine et mon pays d’adoption.

Je suis aussi l’enfant du FESPACO, la Biennale du cinéma africain qui, depuis 1972, rassemble, à Ouagadougou, tous les artisans du cinéma africain. Pour le jeune professionnel des communications que j’étais, ce festival de cinéma fut mon premier bonheur public.

Depuis 35 ans également, les deux festivals sont jumelés, la cérémonie s'est déroulée en avril 1985 à l'Hôtel de Ville de Montréal. En 2019, le FESPACO prévoit un événement anniversaire qu'en bon jumeau, Vues d'Afrique reprendra dans le cadre de sa 35ème édition.

Vues d’Afrique appartient à la signature de Montréal. Il est pleinement d’ici, pleinement des Caraïbes et de ce continent qui est en train de devenir un très grand producteur d’images .

Penser la culture québécoise aujourd’hui, c’est la penser dans l’espace francophone mondial, et penser cet espace, c’est penser Afrique.

Bienvenue au XXIe siècle.

Ben Marc Diendéré

M. Ben Marc Diendéré, parrain de la dernière édition du Festival international de cinéma qu'organise Vues d'Afrique

Vice-président principal, Communications, Affaires publiques, Image de marque

La Coop fédérée