Michaël P. Farkas


Atteindre le plateau de 30 ans, c’est une réalisation remarquable, et je félicite tous les organismes et les individus passés et présents qui ont travaillé d’arrache-pied à la promotion et à la préservation de notre histoire. Sans eux, rien de tout cela n’aurait été possible. Pour cette 30e édition, nous saluons les acteurs et les spectateurs, car tous méritent d’être acclamés pour cette étape. Février est consacré à l’histoire des Noirs grâce à la tradition initiée par Carter G. Woodson en 1926. Son héritage s’est transmis au fil des années. Cette source de savoir est partagée, cette véritable richesse, embrassée. Nous le devons à nos prédécesseurs, qui ont pris le temps de forger la cause de l’histoire des Noirs et qui ont lutté ardemment pour qu’elle soit racontée et enseignée. Cet effort, il s’est traduit par la connaissance de qui nous sommes, de nos inventions, de nos traditions et de nos parcours — dans lesquels la culture de la paix est la seule solution possible et où le dialogue entre les civilisations fait naître des pratiques et des traditions humaines et universelles. En honorant notre patrimoine, nous portons de génération en génération l’héritage de tout un village extraordinaire, qui se déploie dans l’immensité de l’histoire et montre l’étendue de nos voyages aux quatre coins du monde. Pour survivre, il faut donner et laisser, s’unir pour grandir, et simplement se libérer. Notre mémoire commune et nos valeurs renouvelées témoignent des époques passées et nourrissent les graines d’un avenir meilleur. Plus les années passent et plus notre présence est reconnue, plus nos contributions doivent être évoquées et actualisées. Notre passion d’agir nous donne des rêves pour dresser ensemble un pont et bâtir un endroit où les efforts de chacun font la richesse de tous. Se réapproprier nos valeurs et notre histoire est primordial pour imaginer un nouveau monde. Et il est grand temps, car seul, aucun de nous ne peut atteindre le succès. Défendez vos convictions, levez-vous et brillez, les assises de la Table ronde sont bien ancrées. Il ne faut pas céder à la peur ou recourir à l’exagération, car la réalité du passé a construit notre histoire commune qui s’écrit chaque jour. Nous acclamons les voix d’émancipation qui se font entendre et réclament ici et maintenant que chaque homme noir et chaque femme noire s’accomplissent à leur façon et soient reconnus à leur juste valeur.  Nous remercions la Ville de Montréal pour ces 30 années de soutien loyal et essentiel pour l’édification de notre indéniable participation depuis plus de 350 ans en cette terre non cédée par les Premiers Peuples. Nous remercions le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Inclusion du Québec pour son apport important afin de faire du Québec, un endroit inclusif pour tous. Nous nous réjouissons de l’apport du ministère du Patrimoine canadien pour son appui au projet Notre Montréal. Célébrons 30 années de succès afin de s’assurer que nous allons travailler et partager les histoires des personnes noires du Québec de 1628 à aujourd’hui. Rappelons-nous les maîtres de la dignité noire et célébrons ceux et celles qui racontent notre histoire d’hier à aujourd’hui et la transmettent ainsi à ceux qui suivront.

Crédits Photo : Kétiana Bello