Thelma Johnson

Thelma Johnson est née à Kingston en Jamaïque. C’est en 1956 qu’elle émigre au Canada dans le cadre du Programme pour les employées de maison d'origine antillaise. Après une année de service domestique obligatoire, elle s’inscrit à l’institut de beauté Madame C. J. Walker à Indiapolis, Indiana où elle obtient son diplôme en cosmétologie avec distinction. De retour à Montréal, elle fonde Thelma’s House of Beauty qui demeurera en activité durant 37 ans. Ce salon de beauté à succès emploie non seulement plusieurs jeunes recrues de la profession, mais en 1984, Mme Johnson entreprend de pousser les limites de son engagement envers l’éducation en fondant le premier programme coopératif de coiffure en collaboration avec la Commission des écoles protestantes du Grand Montréal. Durant toute l’année scolaire, les élèves y reçoivent chaque semaine une formation professionnelle réglementée. Ce partenariat entre l’entreprise de Mme Johnson et les communautés scolaires a permis à 85 % des élèves de LaSalle participants de décrocher un emploi dans leur domaine à l’issue de la formation. Le 3 juin 1987, Mme Johnson a été honorée par la Commission des écoles protestantes du Grand Montréal « pour le rôle vital qu’elle a joué autant dans la vie des élèves que pour l’évolution de la formation professionnelle à l'intérieur du système d’éducation ».

Le 15 juin 2005, à l’occasion du 50eanniversaire de la signature du traité de libre-échange entre les gouvernements du Canada et de la Jamaïque, l’apport de Mme Johnson a été reconnu à la Chambre des communes sur la Colline du Parlement.Elle a aussi reçu, des mains du chef du Parti libéral Stéphane Dion, la Médaille commémorative du jubilé de Sa Majesté la reine Elizabeth II, pour sa contribution exceptionnelle à la société canadienne.