Régine Alende Tshombokongo

Originaire de la République démocratique du Congo (RDC), Régine Alende Tshombokongo se dévoue sans relâche pour les immigrantes au Québec. En 1998, elle a fondé le Centre d'encadrement pour jeunes femmes immigrantes, qui encourage les jeunes immigrantes de Montréal à reconnaître et à valoriser leurs talents, tout en leur donnant les moyens de contribuer à la société canadienne. Immigrée au Canada en 1997, après avoir vécu quelques années en Afrique du Sud, Régine Alende a tout de suite éprouvé le désir de s'investir dans cette cause, car à l’époque les besoins en la matière étaient — et sont toujours criants. Mme Tshombokongo a siégé au comité qui conseille le gouvernement du Québec sur l'optimisation des fonds destinés aux projets visant à rehausser la qualité de vie des femmes et des filles dans la province. Elle a également été la porte-parole du programme Placer l'égalité au cœur de la diversité du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, qui aide les filles immigrantes à se renseigner sur l'égalité des sexes et à s'adapter à la vie dans leur nouvelle collectivité. De plus, elle participe activement à différents comités à l'échelle régionale, nationale et internationale. Titulaire d'une maîtrise en linguistique cognitive de l'Université Laval et d'une maîtrise en littérature de l'Université nationale du Zaïre, Mme Tshombokongo a aussi reçu de nombreux prix, dont le prix du gouverneur général du Canada en commémoration de l’affaire « personne »,  la médaille de l’Assemblée nationale du Québec, la médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II, le prix Égalité du gouvernement du Québec, le prix Méritas du RQuODE pour son projet à l'intention des immigrantes souhaitant perfectionner leurs compétences en puériculture pour ouvrir leur propre garderie.

Crédits Photo : Kétiana Bello