Category
Text
From
To
 
 
conference

12e Massimadi : festival des films et des arts LGBT afro

Université Concordia -Hall building

Présenté avec The Initiative for Indigenous Futures & Aboriginal Territories in Cyberspace

Panel  

Entrée libre

Titre de l'événement: Envisager les intersections dans la futurité

Description de l'événement: Une conversation inclusive centrée sur l'intersection de l'afrofuturisme et du futurisme indigène, avec une discussion entre trois créateurs locaux. Dayna Danger, Quentin VerCetty et Maize Longboat parleront de projets récents et de la façon dont le futurisme, la solidarité et les questions relatives aux identités sexuelles et de genre  ont influencé leurs pratiques.

Quentin VerCetty

Quentin VerCetty Lindsay est un griot visuel (conteur) multidisciplinaire primé et un éducateur artistique. Concentré sur l'enseignement de l'afrofuturisme dans les communautés mal desservies, VerCetty termine actuellement une maîtrise en éducation artistique à l'Université Concordia.

Dayna Danger

Dayna Danger, Tio’tia: ke - Moonyang, Bispirituelle, Metis - Anishinaabe / Saulteaux - polonaise.
En utilisant les processus de la photographie, de la sculpture, de la performance et de la vidéo, Danger crée des œuvres et des environnements qui remettent en question la démarcation entre l'autonomisation et l'objectivation en revendiquant l'espace avec des œuvres plus grandes que nature.

Maize Longboat

Maize Longboat est Kanien'kehá: ka des Six Nations de la Grande Rivière et a été élevé sur le territoire non cédé de la nation Squamish près de Vancouver, en Colombie-Britannique. Il est le directeur associé des ateliers Skins avec les territoires autochtones dans le cyberespace (AbTeC) et l'Initiative for Indigenous Futures (IIF).

Anastasia Erickson

Anastasia Erickson est née à Chicago et réside actuellement à Tiohtiá: ke / Montréal, où elle a récemment complété son BFA en histoire de l'art. En 2019, elle a été stagiaire et consultante au Musée des beaux-arts de Montréal, effectuant des recherches avec la collection d'art africain du musée.

IIF: Initiative for Indigenous Futures (IIF) est un partenariat d'universités et d'organisations communautaires voués au développement de visions multiples des peuples autochtones de demain afin de mieux comprendre comment orienter nos actions aujourd'hui. À travers ses quatre composantes principales - ateliers, résidences, symposiums et archives - l'IIF encourage et permet aux artistes, aux universitaires, aux jeunes et aux aînés d'imaginer à quoi nous et nos communautés ressemblerons à l'avenir. L'IIF est menée par Aboriginal Territories in Cyberspace (AbTeC), un réseau de recherche basé à l'Université Concordia.

AbTeC : Territoires autochtones dans le cyberespace (Aboriginal Territories in Cyberspace ) est un réseau autochtone de recherche-création dont le but est d'assurer la présence autochtone dans les pages Web, les espaces en ligne, les jeux vidéo et les mondes virtuels qui composent le cyberespace. Cofondé et codirigé par Jason Edward Lewis et Skawennati, notre effort aux multiples facettes comprend des œuvres d'art, des écrits, des conférences, des ateliers, des résidences et des expositions.

Détails

  • Horaire:
    • 2020-02-27 de 18:30 à 20:30
  • Langue: anglais
  • Public: ouvert
  • Ville: Montréal
  • Adresse: 1455 de maisonneuve Blvd. W, 11e étage
  • Code Postal: H3G-1M8
  • Prix: free
  • Event website
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram
  • Phone: (514) 758-6585