Category
Text
From
To
 
 
exposition

Exposition Subalternes

Galerie Cdex, JR940

Subalternes. Sous l’autre [sub-alternus], toujours, constamment, éternellement sous l’autre. « Lorsqu’on parle des personnes noires, le sexisme fait obstacle à la prise en compte des intérêts des femmes noires; lorsqu’on parle des femmes, le racisme fait obstacle à la reconnaissance des femmes noires. Lorsqu’on parle des personnes noires, l’attention est portée sur les hommes noirs; et lorsqu’on parle des femmes, l’attention est portée sur les femmes blanches 1 ». Quand allons-nous enfin considérer le vécu des femmes noires? Quand allons-nous enfin leur tendre le micro? Et écouter. Écouter le déferlement de cris, de colères, de rires, d’histoires. Leurs histoires « faite[s] de dépossession et de discrimination 2 » mais aussi de lutte et de résistance. L’exposition Subalternes explore comment « par leur appartenance à des cultures mêlées, leur connaissance intime de la violence du racisme et de l’histoire coloniale » des artistes canadiennes et américaines [inclut trans et personnes non binaires] de descendance africaine « [permettent] d’élargir les possibles de l’art et, de faire advenir des récits alternatifs 3 ». Avec la participation de: Mykki Blanco, États-Unis | Ielle Marie-Laure S.Louis, Canada | Elle Constance Strickland, États-Unis | Elle Martine Chartrand, Canada | Elle Maliciouz Art, Canada | Elle Po B. K. Lomami, Valérie Bah, Claire Obscure, Canada | iel / they 1. bell hooks, Ne suis-je pas une femme ? Femmes noires et féminisme, p.45 2. Eva Doumbia, « Affaires de lions ou même de gazelles » dans Décoloniser les arts sous la direction de Lëila Cukierman, Gerty Dambury et Françoise Verges, p.33 3. Marine Bachelot Nguyen, « Façons indigènes » dans Ibid. p. 18

Details

Horaires

2019-02-04
de 10:00 a 20:30
2019-02-09
de 10:00 a 15:00