NOTRE HISTOIRE
S’ÉCRIT CHAQUE JOUR

Portes-Paroles

Myrna Lashley

C’est un honneur pour moi d’avoir été choisie comme porte-parole anglophone pour le Mois de l’histoire des Noirs 2018.

Laisser un héritage et un modèle pour les jeunes Noirs, c’est démontrer qu’une place importante peut être occupée par les Noirs dans la société multiculturelle qu’est le Québec. En tant que Québécoise Noire, je suis fière de l’histoire des Noirs au Québec et de leurs réalisations, qui sont tout aussi importantes que la contribution des autres groupes non autochtones. À cet effet, il est essentiel de savoir que même si plusieurs Noirs sont nés au Québec et qu’on peut retracer leurs origines jusqu’au 17e siècle, peu de reconnaissance leur est accordée et leur histoire n’est pas enseignée dans les écoles. Nous, membres de la communauté Noire, devons apprendre à prendre conscience de notre place dans la société et démontrer en se faisant entendre ainsi que par nos actions que l’histoire des Noirs fait partie intégrante de celle du Québec et que nous devons saisir chaque occasion de participer à tous les aspects de la vie provinciale. Nous devons tous investir dans cet héritage en valorisant la fierté civique et la confiance en soi de nos jeunes et les aider à prendre leur juste place dans toutes les couches de la société.

Mon histoire représente le parcours type d’une immigrante Noire au Québec, mais également ce qu’on définit par la notion de « réussite ». Bien que l’on puisse débattre de la définition de cette notion, les histoires d’immigrants comme la mienne ne sont pas uniques. Toutefois, la plupart d’entre elles passent sous silence et devraient être célébrées pour faire profiter de tous ces exemples à notre jeunesse.

Le calendrier sert à nous rappeler ainsi qu’à l’ensemble de la société qui nous sommes, mais surtout, à expliquer à la jeunesse qui elle est et qu’il y a tant de choses dont nous pouvons être fiers et vers lesquels nous devons tendre.

Karim Ouellette

J’ai accepté d’être porte-parole du Mois de l’histoire des Noirs pour plusieurs raisons. Il s’agit d’abord d’un véritable honneur pour moi que de me servir de mon humble tribune afin de diffuser le message de l’organisation. J’ajouterai que cette opportunité me donnera également l’occasion de mettre en lumière l’histoire et les succès des communautés Noires du Québec.

Bio

Karim Ouellet, originaire de Dakar, a vécu sa jeunesse entre le Canada, le Sénégal, le Rwanda et la Tunisie; il est aujourd’hui établi à Québec. Musicalement, le mariage des genres donne lieu à un univers pop renouvelé. Polyvalent et impliqué, Karim Ouellet voit à toutes les étapes de la création d’une chanson : paroles, musique, mixage, arrangements et réalisation.

D’affirmer que beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis la sortie de FOX (Coyote Records) au Québec tient pratiquement de l’euphémisme pour Karim Ouellet. Sacré tour à tour « Francophone Album of the Year » aux JUNO Awards 2014, Prix Félix-Leclerc 2013 pour la chanson « L’amour », nommé sept fois plutôt qu’une à l’ADISQ, puis Révélation Radio-Canada 2012-2013, il s’attire les éloges et les louanges tombent comme la pluie.

De ses mélodies sans frontières, Karim a fait quelques dizaines de spectacles en France, s’offrant sur scène pour les premières parties de M et Stromae. L’auteur-compositeur-interprète s’est taillé rapidement et sans perdre de temps une place de choix au cœur des belles promesses que laisse entendre la nouvelle chanson francophone.

Ainsi bien en place sur les radios québécoises où l’artiste ne cumule pas moins de 6 titres – « L’amour », « Marie Jo », « Rien ne sert de courir », « L’amour est un monstre » (avec Misteur Valaire), « Oh! Non» et « Karim et le loup » – qui se sont tous hissés au numéro 1 des palmarès –, Karim Ouellet se fait de nouveau un succès avec sa chanson « La mer à boire » qui se hisse tranquillement vers le sommet du palmarès.

Déjà fort de plus de 200 spectacles à travers la grande francophonie, dont trois concerts symphoniques, le singulier personnage s’amuse et fait mouche là où les limites volent en éclats et s’impose, au final, comme un incontournable de la musique. Passé maître dans l’art d’évoquer le sentiment amoureux au diapason d’une pop feutrée sur un grain tantôt lisse, tantôt rêche, Karim Ouellet se produira à nouveau sur de nombreuses scènes à travers le Québec en 2018, armé de ses succès et de ses nouvelles compositions tant attendues.